Journée du Patrimoine – Cacl + Montagne magique

17.09.2022 — 10h30 à 18h

Centre d’art contemporain de Lacoux
Montagne magique – Hauteville-Lompnes

  • Matin 10h30-12h30 : visites des expositions de Yann Rocher Moi Cristal et Sarah Ritter L’ombre de la terre au Centre d’art contemporain de Lacoux.
  • Après-midi 16h-18h : visites des ateliers d’artistes contemporain.es Gaëlle Foray, Jean-Xavier Renaud, Karim Kal et Sophie Pouille / de l’atelier illustration-BD de Julien Camp / des ateliers d’artisanes d’art Corinne Boyer et Marie Aveline / de l’espace Fondation Salomon / de la Brasserie du Bugey / présentation du film de l’artiste Guillaume Robert Montagne magique – produit par document d’artistes Auvergne-Rhône-Alpes. Montagne magique est soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
  • Soirée 18h : vernissage de l’exposition de Norbert Godon Réifications, exposition soutenue par La Fondation Antoine de Galbert.

Réifications
Formes de pensées

L’exposition « Réification » présente un ensemble de sculptures et de dessins de Norbert Godon qui entendent donner corps à des images mentales.

Les pièces réunies dans le nouvel espace d’exposition de la Montagne magique tentent de matérialiser des représentations qui relèvent du domaine de l’impalpable : déployant dans l’espace physique des structures langagières, des modèles théoriques pensés sous forme d’architectures conceptuelles, de paysages de données, d’arborescences, de réseaux ou de noeuds en vue d’attribuer un volume aux structures immatérielles du raisonnement.

Chacune d’elle est mise en regard du document qui en constitue l’origine, fragment de texte, schéma ou modèle graphique, tous empruntés à des théories qui ont déterminé l’histoire des sciences et ont pour point commun de faire appel à des métaphores spatiales pour étayer leurs raisonnements, de chercher à condenser dans le rapport immédiat à l’image, des réflexions que le langage ne peut que déployer dans le temps.

Distribuées dans l’espace, les oeuvres se présentent comme un ensemble de fragments de pensées attribuant une réalité tangible à ce qui relève de l’idée. Elles invitent par la même occasion à sauter d’un champ disciplinaire à l’autre comme sur autant de concrétions logiques pour relier dans un même élan : épistémologie, linguistique, psychologie, sociologie, neurologie et génétique.