Le seuil des chutes

Visuel ©cacl Photographie ©Franck Cramette photoscramettefranck.jimdo.com

Le seuil des chutes
WORKSHOP / 3ème EDITION

Résidence du samedi 24 au vendredi 30 septembre

Vernissage le samedi 1 octobre à 18h30
Exposition du 1 octobre au 6 novembre 2016

Artistes, scientifiques et philosophes :
Damien ARLETTAZ, Aurélien BARRAU, David BARTHOLOMÉO, Louis Clément DA COSTA, Laurent DEROBERT, Pauline FLEURET, Norbert GODON, Jean-clet MARTIN, Sophie POUILLE, Lionel SABATTÉ

Ce format inauguré en 2014 est reconduit pour permettre à de nouveaux artistes de profiter d’une résidence exceptionnelle. Le CACL ouvre ses 200 m² d’exposition en espace atelier pour offrir un cadre d’échange, d’expérimentation et de rencontre. Le public peut profiter de la découverte de création in-situ dans le centre d’art transformé pour l’occasion en laboratoire de recherche.

Les artistes seront selectionnés cette année par Sophie Pouille, artiste et commissaire d’exposition.
• Résidence : du samedi 24 au vendredi 30 septembre

boesner-logo

Dossier de presse

Aurélien Barrau et Jean-clet Martin nous ont fait l’honneur et le plaisir de rédiger la double introduction de cette résidence « Chute libre, Chute liée » et « L’enfer de la chute ».

Aurélien BARRAU
Astrophysicien (UGA/CNRS). Chercheur en cosmologie, physique des trous noirs et relativité générale.

CHUTE LIBRE – CHUTE LIÉE

Jean-Clet MARTIN
Philosophe

L’ENFER DE LA CHUTE

La pièce * a été composée pour le Seuil des chutes. Vous pouvez la découvrir avant où après votre visite, paisiblement assis ou allongés dans le noir le plus complet.
Titre : *
13 min 42’ / Bande sonore
Textes originaux: Pauline Lavergne, Sophie Pouille, Julie Lebrun, Thibaut Wohlfahrt, Antony Teston, Sophie Fally, Camille Testard, Louis-Clément da Costa.
Lecture, réécriture, assemblage : Louis-Clément da Costa
« En science, l’expérience de pensée introduit des « observateurs partiels » chargés d’éprouver les phénomènes choisis, et conduit à la mise en fonction de nouvelles idées ou dispositifs : ainsi Einstein et son expérience de pensée sur la chute libre nourrira l’intuition d’une théorie générale de la relativité. »
Nicolas Chanon pour TRA (sur la notion d’observateurs partiels de Gilles Deleuze et leur utilisation dans la science-fiction).
Pour cette pièce, j’ai demandé à plusieurs personnes de me décrire une chute de la manière la plus précise possible en terme de sensations. Avec leur autorisation, j’ai modifié, assemblé et recomposé ensuite ces récits pour n’en faire qu’une longue chute traversant divers états.

Julien CAMP et Cédric TALPIN

MEMOIRE, joué lors du vernissage de l’exposition
Flottement, sidération, attente, déstructuration ; tous ces états précèdent la chute. Aussi polymorphe soit-elle, cette chute nous implique car nous en sommes tous les témoins. Qui n’a jamais ressenti ce moment qui annonce la peur, l’amour, une décision, ou observé la chute d’un objet céleste, imaginé la naissance d’une goutte de pluie, ou ressassé l’instant qui précède un accident ? La pièce sonore « Mémoire » fait appel à nos souvenirs, à notre connaissance et à notre expérience afin d’évoquer cette succession de phases.