Le jardin des délices

Le jardin des délices

Exposition de Guillaume Robert
du 1 octobre au 5 novembre 2017

Vernissage le 30 septembre à 18h

En Résonance avec la Biennale de Lyon 2017 / FOCUS
Production : Guillaume Robert
Coproduction : Galerie Françoise Besson
Avec le soutien de la Fondation Salomon et d’Atelier9

www.dda-ra.org/robert

« Depuis la Sierra de Gádor, tu plonges vers des serres immenses, plaques luisantes au soleil, elles se mêlent à la mer. Le jardin de l’Europe ne laisse rien de durable. Ses fruits, identiques, toujours se renouvellent, appellent le geste répétitif, identique, le tempo du pas, glissé sur le sable meuble. Ils tissent les filets de métal, tendent des bâches opaques, entretiennent la touffeur, se dressent sur leurs échasses, quadrillent, refont le monde. Car ils disent et la chose arrive, ils ordonnent et elle existe. »

Les recherches artistiques de Guillaume Robert composent des micro-mondes, inventent des territoires à la croisée des champs (littérature, science, géopolitique, histoire de l’art…). Il en résulte des expériences réflexives, poétiques et parfois purement sensitives. La démarche de Guillaume Robert s’inscrit sous la forme de projets scénarisés dont les occurrences filmiques proposent une forme de réalisme magique, oscillant entre récit documentaire et bascule onirique. Films après films, une odyssée rurale se dessine, elle privilégie les paysages de moyennes montagnes. Les corps, les mots, l’histoire, le travail y sont mis en scène dans le paysage. Si les films font oeuvre en tant que telle, ils sont le plus souvent accompagnés d’accessoires et d’images produits au cours de l’écriture processuelle et performative. Ces objets témoignent de l’expérience collective et du contexte qui façonnent la production filmique.